UNIVERTE, mémoires d’avenir,

UNIVERTEpoésie 4Le 29 Mars 2013 a eu lieu la présentation du design des futures lignes de transport d’électricité.

Avec UNIVERTE, ce sont les mémoires d’avenir qui nous guident dans cette démarche de co-conception.
Explications :

« Où que j’aille, je suis un morceau du paysage de mon pays. »

 écrit l’écrivain albanais Fatos ARAPI

Quelle phrase plus explicite peut décrire ce que chacun d’entre nous vit ou a vécut dans la relation qui le lie à ses racines ?

Nous sommes le fruit de la Terre que nous modelons au quotidien : nous y avons nos souvenirs d’enfance, de jeunesse, d’adulte …

Les images que nous gardons en mémoire sont celles de nos actions passées, des paysages où nous avons grandi et des histoires que nous y avons vécues.

Notre paysage nous accompagne en permanence : il est le reflet de notre développement, des passages,  il est une partie de nous-même.

L’empreinte que nous laissons sur la terre par nos actions quotidiennes, ne sont pas que physiques : elles marquent nos mémoires, et y laissent à tout jamais une empreinte plus immatérielle que réelle.
Le concept UNIVERTE est né d’un double constat.

D’un côté la préservation de nos biens communs que sont la nature, notre environnement, le fruit des transformations effectuées et d’un autre côté, le soin à apporter à la construction de nos environnements qui deviendront notre mémoire collective et individuelle.

Au-delà de la mission qui nous a été dévolue de concevoir un lien énergétique, il nous est confié de façon induite, la charge d’imprimer dans l’inconscient collectif des générations futures, une trace virtuelle indélébile, et indissociable de la mémoire des hommes et des femmes qui feront l’histoire de ces territoires.

Le concept UNIVERTE est né avec cette prise de conscience.

Mais aussi d’une prise de conscience d’une époque de transition, d’une prise de conscience sur l’avenir de la nature, du fragile équilibre entre environnement et exploitation des ressources, entre démographie humaine et capacités limitées de la planète.

Le concept UNIVERTE est pensé comme un début de réponse sur la réappropriation de l’espace par la nature.

Le concept UNIVERTE est pensé pour :

Réinventer des espaces en faveur de la biodiversité

Contribuer à imaginer les projets d’avenir

Recréer des environnements favorables à la vie

Sauvegarder des espaces refuges

Construire avec et pour les générations futures.

Porter des initiatives solidaires de terrain

Favoriser le lien social et la cohésion intergénérationelle

S’inscrire dans le paysage par la création d’activités

Éco-concevoir afin de préserver le bien collectif

S’inspirer des animaux et du végétal : biomimétisme

Utiliser des matériaux pérennes et naturels

Développer des activités locales spécifiques :

– en zone agricole et forestière (observatoire et refuge animalier, apiculture, pêche et chasse )

– en zone suburbaine ( jardin vivrier,espace de sport, halte randonnée )

– en zone industrielle ( réserve animalière, nichoir, terrier ).

Biomimétisme

Dans cette idée de laisser entrer la vie, les cultures et la nature, la géométrie d’UNIVERTE s’inspire de l’image et de l’harmonie des formes du vivant.

Au loin, on lira un envol d’oiseau ou le jaillissement d’un roseau.

L’analogie avec les insectes de nos campagnes amène vie et légèreté à la structure d’UNIVERTE.

Concourant à la stabilité de l’ouvrage, la surface située entre les 3 appuis au sol libèrent des espaces suffisant pour les activités de lien, de préservation et de production locale.

Les 3 fondations hors sol créent des aléas de surface maitrisés par les acteurs du terrain.
Les 3 tumulus ainsi créés sont le préambule à une reconquête du milieu propice à la découverte et à un envahissement naturel.

Les teintes de l’acier autopatinable et du béton enracinent le concept dans son environnement naturel.
La volonté aérienne de l’ensemble participe à l’allégement visuel qui marque la relation entre terrestre et aérien.

Architecture originale

shémaSTRUCTURE ptit

L’architecture en 2 parties, tripode et mât, répond à une décomposition différenciée de la répartition des efforts.
Visuellement hyperstatique, la géométrie tripode est rigidifiée par triangulation.
La triangulation à plat est créée par les 3 longrines.

FONDATIONStumulus ptit

Elle donne une très grande stabilité en forme de pyramide tétraédrique à la structure du « socle ».
La structure ainsi réalisée permet de déporter un système mât et consoles plus traditionnel à 25 m au-dessus du sol au droit d’un nœud répartissant les efforts sur les 3 piliers.

Cette disposition architecturale permet l’allégement de l’ouvrage.

 

Conception responsable

Les matériaux utilisés que sont l’acier autopatinable et le béton, ne nécessitent aucun revêtement de protection, aucune maintenance de surface et ont prouvé depuis plusieurs décennies leur très grande durabilité et absence de vieillissement face aux intempéries pouvant fragiliser leurs caractéristiques mécaniques.

Substituer le béton au métal, pour le bien écologique, énergétique et économique de la collectivité :

telle est la vocation du béton précontraint,  matériau innovant depuis un siècle.

Le 20 Octobre 1947, Eugène FREYSSINET  inventeur et constructeur révolutionnaire déclare :

«  L’action et la responsabilité du constructeur rejoignent celles des chefs qui dirigent les activités éthiques et politiques des sociétés humaines, il est avec eux un des guides responsables de leur prospérité ou de leur déclin, du bonheur ou du malheur de leurs membres.

Utiliser au mieux les ressources de la collectivité n’est donc pas, pour le constructeur, un simple moyen d’acquérir gloire ou fortune, ou élégance d’esprit. C’est une impérieuse obligation. »

Ce désir profond de préserver toutes nos ressources reste très actuel, et montre le côté visionnaire dans l’art de construire de manière économique et durable, de ce précurseur, dès 1933, de la préfabrication de poteaux électriques en béton précontraint par fils adhérents.

Les inventions sur le comportement du béton, son mariage intelligent avec l’acier, nous permettent d’envisager et de continuer à construire des ouvrages écologiques, économiques, robustes, durables et recyclables, destinés à abriter et faire communiquer les hommes entre eux, pour de nombreuses générations.

Ces inventions révolutionnaires ont permis de tendre à la parité du béton avec le métal.

Le choix de l’acier autopatinable pour les 6 consoles et leurs liaisons sur le mât répond en écho à la très grande durabilité sans entretien du béton à haute performance choisi pour la structure de l’ouvrage.

par nimosdesign

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s